Accueil > ANDRIEUX Richard, France, Roman > Sur l’insoutenable lumière du noir…

Sur l’insoutenable lumière du noir…

L'homme sans lumière


L’Homme sans lumière
Richard Andrieux

Éditions Héloïse d’Ormesson

mauvais2

 

 

 

 

 

Première phrase // Cher Monsieur, Jeanne m’a quitté il y a maintenant trente-sept jours et trente-sept nuits.

 

Ce roman n’est pas un roman tout à fait comme les autres. Il est essentiellement composé de quelques dizaines de lettres, toutes écrites par un certain Gilbert Pastois. Mais qui donc est-il cet homme me direz-vous ?… Cet homme est un petit comptable à la retraite. Il a une soixantaine d’années et vit une vie triste et morne, seul qu’il est depuis que Jeanne, avec laquelle il vivait depuis sept ans, l’a quitté.

Un jour, dans un café, son regard est attiré par un autre homme, pour lequel il se prend d' »affection » sans même lui adresser la parole. Il se met à le suivre, le pister, et l’épier même. Au fur et à mesure du temps, à force d’observations, ou plutôt de traques, il finit par tout savoir de lui : sa femme morte, à laquelle il parle toutes les semaines au cimetière, sa solitude, et même le passé collaborationniste de son père. De fait, Gilbert se plaît à croire en la similitude de leurs existences ratées.

Pour combler le Vide, il se met à lui écrire des lettres (qu’il n’a, bien sûr, pas le courage d’envoyer). Ça constitue très vite, ajouté à la prise de plus en plus importante d’antidépresseurs et d’alcool, le seul fil qui le retient à la vie, jusqu’au jour où…

 

Gilbert Pastois, n’est pas un personnage attachant. Il n’a pas réussi sa vie, mais au-delà de ça, c’est un homme aigri, et qui passe son temps à s’apitoyer sur son sort… Résultat : l’homme m’est apparu d’emblée très antipathique, ce qui fait que j’ai eu beaucoup de mal à m’intéresser à sa vie… Or, j’ai besoin de m’attacher aux personnages des romans pour en apprécier leur lecture.

Je dois bien vous avouer que si le texte avait été plus long, je n’aurais pas hésité à le faire rejoindre les rangs des abandonnés.

Ceci dit, la deuxième partie du texte est plus relevée et a aiguisé ma curiosité jusqu’à l’épilogue… Malheureusement, l’auteur, qui m’avait ébloui avec l’incomparable José, n’est jamais réellement parvenu à me faire dépasser ma première impression… Dommage 😦 .

 

———————————–

 

Richard Andrieux

Richard Andrieux


Auteur-compositeur, acteur, Richard Andrieux est l’auteur d’un premier roman très remarqué, José. Il vit à Strasbourg. (cf. Éditions Héloïse d’Ormesson)

 

 

 

 

Bibliographie
2007 / José

 

 

L’Homme sans lumière
Richard Andrieux
Éditions Héloïse d’Ormesson, 2009

 

 

▲▲ Un extrait est le bienvenu… Non ?!
▲▲ N’oubliez pas les avis plus favorables d’Anne, de Sylire et de Clarabel.
Antigone, quant à elle, n’a pas non plus apprécié ce titre.

Publicités
  1. 9 septembre 2009 à 15:51

    Déjà le sujet semblait un peu rebattu, mais la forme pouvait être intéressante…

  2. 12 septembre 2009 à 09:49

    J’hésitais… mais je vais passer.

  3. 12 septembre 2009 à 10:29

    Deuxième avis négatif que je lis sur ce livre : je ne le note pas. 🙂

  4. 15 avril 2011 à 02:06

    Moi je vais quand même le lire, j’aime bien aimé son premier roman ! 🙂

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :